Budget participatif: discutons le budget de notre ville !

 

Dans plusieurs villes, régions et quartiers du monde, les habitants décident comment utiliser les ressources publiques. A partir des expériences de Porto Alegre au Brésil, puis d’autres villes latino-américaines, de nombreuses initiatives voient le jour partout dans le monde, y compris en Europe. Le budget participatif : une piste pour (re)-penser les modes d’organisation et de décision de l’action publique, grâce à diverses pratiques montrant d’autres formes de démocratie.

Une définition du budget participatif

C’est un processus par lequel la population définit la destination des ressources publiques, en général une partie ou la totalité du budget d'investissements (ce qui correspond au budget extraordinaire en Belgique).

Ubiratan de Souza, ancien élu du Parti des travailleurs à Porto Alegre, le définit comme un « processus de démocratie directe, volontaire et universel, par lequel la population peut discuter et définir le budget et les politiques publiques. Le budget participatif combine démocratie directe et représentative ». 

Une grande diversité d’expériences

En 1989, Porto Alegre, ville d’un million d’habitants au sud du Brésil, se lance le défi d’un budget participatif entre gouvernement local et population. Par la suite, de nombreuses autres villes vont s’en inspirer pour le reproduire, l’adapter à des particularités locales, le dédier à un groupe particulier de la population…

Plusieurs centaines d’expériences existent aujourd’hui dans tous les continents. Au-delà d’éléments communs, chaque contexte se construit sa manière de faire. Il en résulte une grande variété de modalités, chacune source d’inspiration à sa manière. 

La base de données commentée présente et analyse différentes expériences et formes de budgets participatifs.  Elle propose une vue d’ensemble des nombreux types de documents écrits sur les budgets participatifs : études de cas, documents méthodologiques et analyses transversales.

L’émergence d’expériences en Belgique, inspirées de budgets participatifs

Même si elles n’ont pas la même ampleur dans le contexte belge, des pratiques voient le jour et mettent en application bon nombre des principes des budgets participatifs. Les deux expériences du Budget participatif de Scheut et du CPAS de Charleroi cherchent notamment à ce que les citoyens et les collectifs – souvent peu entendus – soient reconnus et participent aux modes d’attribution de fonds publics.

De nombreuses autres expériences se développent ici et là, utilisant souvent l'appellation de « Budget Participatif » sans réellement en être. Face à cet engouement, pas toujours en accord avec les principes de base, Periferia a rédigé un plaidoyer "Pourquoi encourager les budgets participatifs?" pour réaffirmer leurs dimensions essentielles.

Base de données commentée sur les budgets participatifs

Plaidoyer de Periferia

Budget participatif du CPAS de Charleroi

Budget participatif de Scheut