Espaces publics de débat

  

La ville évolue, et souvent de manière déséquilibrée. Dans de nombreux quartiers, les espaces se créent et se recréent. L’espace public est mis en débat… sans pour autant que les personnes concernées n'aient l'occasion de s'exprimer. 

Au-delà des termes « démocratie » et « participation », généralement noyés dans quantité de re(définitions) et correspondant rarement à des pratiques de dialogue et de construction collective, les espaces publics de débat cherchent à provoquer le croisement des acteurs d’un quartier, d’une commune, d’un territoire et à encourager leur capacité à coproduire des idées, projets et politiques publiques qui, parce qu’elles partent de différents points de vue, contribuent à garantir l’intérêt général et à poser la question du droit à la ville.


Inciter l'expression sur les projets, le quartier, la ville qu'on veut construire

En organisant des ateliers, des diagnostics marchant, des conversations dans les rues, des visites sur le terrain, des rencontres informelles…, nous essayons d'encourager les personnes à (se) parler, à sortir de l'isolement ou du « ça ne vaut pas la peine que je donne mon avis » pour faire entendre les voix de ceux qui ont le moins l’habitude de s’exprimer sur les quartiers, sur la ville. 

Croiser les points de vue

Face à des intérêts et avis souvent divergents, personne n’a raison tout seul. C’est en faisant dialoguer et parfois s’affronter les points de vue des habitants, avec ceux des utilisateurs, des services publics, des élus, des associations qu’il devient possible de mieux se comprendre et de produire une solution.

C’est grâce à cette co-production qu’on arrive à des propositions qui ne sont pas celles d’une personne, mais d’un ensemble de points de vue, souvent plus complets et plus ambitieux.

Influencer les décisions

Le débat n’a de sens que si ses conclusions et propositions sont prises en compte dans la décision et les processus de transformation de la ville et de la vie collective.

Donner son avis ne signifie pas qu’il sera suivi. Mais, toute proposition construite entre différents acteurs dans un esprit de coproduction nécessite qu’un suivi lui soit donné par les décideurs, qu’elle concerne un aménagement de quartier, des options pour une politique publique, l’octroi de ressources… Suivie ou non par les décideurs, une explication transparente doit être accessible pour tous.

Sur le terrain

Periferia s’engage régulièrement dans des projets urbains qui cherchent à intégrer les points de vue des habitants, utilisateurs, techniciens et décideurs dans un esprit de coproduction.

Il s’agit de projets de nouveaux quartiers, de rénovation, d’aménagement d’espaces publics, de réflexion sur la ville… où nous concevons, mettons en œuvre, animons des démarches ouvertes à tous.

  

 

 

 

 Projets en cours

QUARTIER DURABLE TIVOLI

 

SAINT-NICOLAS-LEZ-ARRAS

 

CONTRAT DE QUARTIER CANAL-MIDI